Canada markets closed
  • S&P/TSX

    19,351.32
    +29.42 (+0.15%)
     
  • S&P 500

    4,185.47
    +15.05 (+0.36%)
     
  • DOW

    34,200.67
    +164.68 (+0.48%)
     
  • CAD/USD

    0.7996
    +0.0020 (+0.25%)
     
  • CRUDE OIL

    63.07
    -0.39 (-0.61%)
     
  • BTC-CAD

    75,542.55
    -1,745.05 (-2.26%)
     
  • CMC Crypto 200

    1,398.97
    +7.26 (+0.52%)
     
  • GOLD FUTURES

    1,777.30
    +10.50 (+0.59%)
     
  • RUSSELL 2000

    2,262.67
    +5.60 (+0.25%)
     
  • 10-Yr Bond

    1.5730
    +0.0430 (+2.81%)
     
  • NASDAQ

    14,052.34
    +13.58 (+0.10%)
     
  • VOLATILITY

    16.25
    -0.32 (-1.93%)
     
  • FTSE

    7,019.53
    +36.03 (+0.52%)
     
  • NIKKEI 225

    29,683.37
    +40.68 (+0.14%)
     
  • CAD/EUR

    0.6670
    +0.0012 (+0.18%)
     

Le vaccin maintenant offert aux 80 ans et plus à Montréal

·3 min read

Partout au Québec, 115 000 personnes ont déjà pris rendez-vous pour se faire vacciner.

Les Montréalais de 80 ans et plus peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19 dès maintenant. D’abord offert aux 85 ans et plus seulement, les autorités élargissent la fourchette d’âge, car les quinze centres de vaccinations de la métropole ont « encore de la capacité », explique Jean Nicolas Aubé, du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

L’opération peut être faite en ligne, au quebec.ca/vaccincovid, ou en téléphonant au 1 877 644-4545. Le processus d’identification se fait à l’aide de la carte d’assurance maladie, bien qu’elle ne soit pas obligatoire.

L’accompagnateur d’une personne âgée de 80 ans et plus pourrait également se faire vacciner au même moment s’il est âgé d’au moins 70 ans et qu’il offre du soutien à son proche au moins trois jours par semaine. Les vaccins de Moderna et de Pfizer-BioNTech seront utilisés, en fonction des approvisionnements. Les vaccins contre la COVID-19 sont gratuits.

« On avance dans les groupes prioritaires, se réjouit Jean Nicolas Aubé. Dans le combat contre la pandémie, la vaccination est notre meilleure arme »

La vaccination de masse pour les plus âgés doit débuter dans l’essentiel des régions du Québec le 8 mars. En date de vendredi, 115 000 rendez-vous ont déjà été pris dans l’ensemble de la province.

Le Dr Quoc Dinh Nguyen, gériatre au CHUM, met toutefois en garde contre une vaccination trop précipitée. « Est-ce que les 85 ans et plus ne se sont pas suffisamment inscrits ? […] Je suis heureux qu’on puisse vacciner le plus de gens possible. Je ne veux juste pas qu’on s’arrête à dire qu’on a offert la vaccination aux 85 ans et plus, on en a vacciné 50 %, que les autres 50 %, ce n’est pas grave, et qu’on peut continuer à vacciner les plus jeunes. »

Moins d’effets secondaires

Les personnes âgées devraient ressentir moins les effets secondaires du vaccin, tels que de la fatigue, des maux de tête ou des douleurs musculaires ou aux articulations. « Quand vous regardez les études, il y a moins d’effets secondaires dans la population plus âgée, explique le Dr Nguyen. Le système immunitaire est comme moins fort, donc réagit moins fortement au vaccin. Donc, on a moins d’effets secondaires ». Il souligne que « la deuxième dose est plus sujette aux effets secondaires ».

Pour les mêmes raisons, les personnes âgées devraient attendre davantage que les autres avant de se considérer comme immunisées. « Probablement que la réponse immunitaire prend plus temps chez la personne plus âgée que la plus jeune. Si on dit souvent que ça prend deux ou trois semaines [avant de développer l’immunité], j’attendrais un mois avant d’avoir les effets complets de la première dose. » L’efficacité du vaccin pourrait également être un peu moindre chez les personnes âgées, bien qu’elle demeure à un niveau « miraculeux », selon le Dr Nguyen. « Relâcher les mesures, on va pouvoir se le permettre quand toutes les personnes qui se rencontrent seront vaccinées. »

Jean-Louis Bordeleau, Initiative de journalisme local, Le Devoir