Canada Markets closed

IAMGOLD annonce ses résultats du deuxième trimestre de 2021

  • Oops!
    Something went wrong.
    Please try again later.
·46 min read
In this article:
  • Oops!
    Something went wrong.
    Please try again later.

Toutes les valeurs monétaires sont exprimées en dollars américains, sauf indication contraire.
Pour plus d'informations, consultez le rapport de gestion et les états financiers consolidés intermédiaires non audités au 30 juin 2021 et pour les trois et les six mois clos à cette date.

Toronto, Ontario--(Newsfile Corp. - 4 août 2021) - IAMGOLD Corporation (TSX: IMG) (NYSE: IAG) (« IAMGOLD » ou la « Société ») présente ses résultats financiers consolidés et ses résultats d'exploitation du deuxième trimestre terminé le 30 juin 2021. La production et les prévisions mises à jour ont été annoncées le 22 juillet 2021. Les principaux faits saillants du rendement opérationnel et des résultats financiers comprennent :

(en millions $, sauf indication contraire)

2e t. 2021

1er t. 2021

2e t. 2020

Produits


265,6


$


297,4


$


284,6


$

Profit brut


27,9


$


44,2


$


56,3


$

BAIIA1


87,0


$


113,8


$


105,7


$

BAIIA ajusté1


84,8


$


100,1


$


102,5


$

Profit net (perte nette) attribuable aux porteurs de capitaux propres


(4,5

)

$


19,5


$


25,5


$

Profit net (perte nette) par action attribuable aux porteurs de capitaux propres


(0,01

)

$


0,04


$


0,05


$

Profit net (perte nette) ajusté attribuable aux porteurs de capitaux propres1


(3,6

)

$


6,2


$


20,1


$

Profit net (perte nette) ajusté par action attribuable aux porteurs de capitaux propres1


(0,01

)

$


0,01


$


0,04


$

Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation


37,3


$


101,7


$


72,4


$

Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement1


54,9


$


82,5


$


79,0


$

Flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière1


1,9


$


89,5


$


53,0


$

Coûts en immobilisations - maintien


23,9


$


13,7


$


20,4


$

Coûts en immobilisations - expansion


128,4


$


88,8


$


37,8


$

Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme


829,8


$


967,8


$


838,1


$

Dette à long terme


456,5


$


466,7


$


411,0


$

Facilité de crédit disponible

 

498,2

 

$

 

498,2

 

$

 

499,6

 

$

 

1 Il s'agit d'une mesure de rendement hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du présent communiqué de presse.

Gordon Stothart, président et chef de la direction d'IAMGOLD, a déclaré : « Le deuxième trimestre de 2021 a été difficile principalement parce que la production à notre mine Rosebel a subi des répercussions défavorables des fortes pluies inhabituelles et de l'émergence du variant Delta de la COVID-19 au Suriname, en plus des relations industrielles ardues. Essakane a continué d'obtenir de bons résultats, et nous avons été en mesure de conclure une nouvelle convention collective de trois ans avec notre personnel syndiqué. L'extraction sous terre à Westwood a recommencé dans la zone est, mais à un rythme modéré pour s'adapter aux mesures de sécurité accrues conformément à notre culture accordant la priorité à la sécurité. Nous avons aussi divulgué une augmentation de l'estimation des coûts d'investissement de Côté Gold, qui demeure sur la bonne voie en vue d'atteindre la production commerciale au second semestre de 2023. Comme indiqué dans nos prévisions révisées, qui avaient été publiées le 22 juillet 2021, nous anticipons qu'Essakane maintiendra un bon rendement au second semestre et nous travaillions à rétablir la situation à la suite des difficultés éprouvées à Rosebel et à Westwood. Nous nous attendons à publier une première estimation des ressources à Gosselin au quatrième trimestre de 2021. »

MISES À JOUR CONCERNANT LA SOCIÉTÉ

Facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance

  • Les taux de fréquence JART2 et TIE2 se chiffraient respectivement à 0,35 et à 0,70 au deuxième trimestre de 2021, soit une baisse de 0,11 et une augmentation de 0,03 par rapport au premier trimestre de 2021. Côté Gold a atteint plus de 2 millions d'heures travaillées sans perte de temps en raison d'accident.

  • L'émergence du variant Delta a provoqué une hausse du nombre de cas de COVID-19 au Suriname et à Rosebel. Des tests antigènes obligatoires sont maintenant en place. Les protocoles instaurés précédemment dans l'ensemble des exploitations et des bureaux dans le monde demeurent en place. Il n'y a pas eu d'autres répercussions importantes à nos exploitations et nos projets de mise en valeur ou à nos sites d'exploration au deuxième trimestre.

  • À Rosebel, le projet financé par le Fonds communautaire de Rosebel visant l'installation de lampadaires solaires à DEL pour la sécurité du public, l'électrification et l'alimentation en eau potable dans les communautés avoisinantes à Rosebel et Saramacca devrait être terminé au premier trimestre de 2022.

  • IAMGOLD figure au 44e rang, tous secteurs confondus, et au 8e rang sur 122 entreprises du secteur minier du palmarès de Corporate Knights des 50 meilleures entreprises canadiennes socialement responsables.

RÉSULTATS FINANCIERS ET SITUATION FINANCIÈRE


2e t. 2021

Cumul
annuel
2021

1Cumul
annuel 2020

Production d'or - attribuable (milliers d'onces)


139




295




325



Ventes d'or - attribuables (milliers d'onces)


135




288




312



Prix moyen réalisé de l'or ($ /once)


1 800


$


1 788


$


1 663


$

Flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation1 (millions $)

 

1,9

 

$

 

91,4

 

$

 

65,5

 

$

 

1 Il s'agit d'une mesure de rendement hors PCGR. Se reporter à la section des « Mesures de rendement hors PCGR » du présent communiqué de presse.

  • La trésorerie, les équivalents de trésorerie et les placements à court terme totalisaient 829,8 millions $, et les liquidités disponibles se chiffraient à 1,3 milliard $ au 30 juin 2021. Selon les hypothèses et les prévisions actuelles et l'information disponible actuellement, la Société s'attend à avoir une capacité financière suffisante pour mettre en œuvre ses plans opérationnels à court terme et pour financer la mise en valeur de Côté Gold qui est en cours.

  • Au deuxième trimestre, la Société a conclu des accords de paiements anticipés sur la vente à terme d'or à un coût moyen pondéré de 4,45 % par année en contrepartie de 150 000 onces d'or. Ces accords établissent un prix de vente à terme moyen de 1 753 $ par once pour 50 000 onces et un tunnel se situant entre 1 700 $ et 2 100 $ par once pour 100 000 onces. La Société recevra un paiement anticipé total de 236 millions $ en 2022 et devra livrer ces 150 000 onces au cours de 2024. Ces opérations ont pour effet de reporter de 2022 à 2024, soit après l'achèvement de la construction de Côté Gold, toutes les ventes à terme selon l'accord de 2019.

EXPLOITATIONS ET PROJETS

District d'Essakane, Burkina Faso - Mine Essakane (participation d'IAMGOLD - 90 %)1

 

 

 2e t. 2021

 1er t. 2021

 2e t. 2020

 Cumul
annuel 2021

 Cumul
annuel 2020

Importantes statistiques d'exploitation







Minerai extrait (milliers de tonnes)


3 559



4 435



3 817



7 994



7 770



Stériles extraits capitalisés (milliers de tonnes)


11 730



10 437



8 079



22 167



19 329



Matière extraite (milliers de tonnes) - total


15 289



14 872



11 896



30 161



27 099



Ratio de découverture2


3,3



2,4



2,1



2,8



2,5



Minerai usiné (milliers de tonnes)


3 169



3 189



2 929



6 358



6 159



Teneur traitée (g/t)


1,44



1,34



1,11



1,40



1,05



Récupération (%)


81



82



89



81



89



Production aurifère2 (milliers d'onces) - 100 %


118



113



93



231



186



Production aurifère attribuable (milliers d'onces) - 90 % attribuable


106



102



83



208



167



Ventes d'or (milliers d'onces) - 100 %


115



114



89



229



172



Prix moyen réalisé de l'or3 ($/once)

 

1 801

 

$

1 793

 

$

1 728

 

$

1 795

 

$

1 668

 

$

Résultats financiers (millions $)1


 

 

 

 


Produits4

 

208,2

 

$

204,1

 

$

154,1

 

$

412,3

 

$

286,6

 

$

Coûts d'exploitation


(92,3

)


(96,7

)


(77,3

)


(189,0

)


(145,7

)


Redevances

 

(10,5

)

 

(10,1

)

 

(8,0

)

 

(20,6

)

 

(15,0

)

 

Coûts décaissés3


(102,8

)

$

(106,8

)

$

(85,3

)

$

(209,6

)

$

(160,7

)

$

Autres coûts d'exploitation minière

 

(6,6

)

 

(7,0

)

 

(10,8

)

 

(13,6

)

 

(15,5

)

 

Coût des ventes4


(109,4

)

$

(113,8

)

$

(96,1

)

$

(223,2

)

$

(176,2

)

$

Coûts en immobilisations de maintien


(11,3

)


(5,4

)


(8,9

)


(16,7

)


(14,5

)


Coûts d'exploitation de la période précédente


-



-



6,2



-



6,2



Autres coûts5

 

(1,7

)

 

(1,7

)

 

(1,3

)

 

(3,4

)

 

(2,6

)

 

Coûts de maintien tout inclus3


(122,4

)

$

(120,9

)

$

(100,1

)

$

(243,3

)

$

(187,1

)

$

Coûts en immobilisations d'expansion6

 

(18,6

)

 

(14,5

)

 

(12,8

)

 

(33,1

)

 

(39,1

)

 

Mesures de rendement7


 

 

 

 


Coût des ventes ($/once vendue)


947


$

999


$

1 079


$

973


$

1 027


$

Coûts décaissés3 ($/once vendue)


890


$

938


$

958


$

913


$

936


$

Coûts de maintien tout inclus3 ($/once vendue)

 

1 060

 

$

1 061

 

$

1 123

 

$

1 061

 

$

1 090

 

$

 

1 Sur une base à 100 %, à moins d'indication contraire.
2 Le ratio de découverture se calcule en divisant les stériles extraits par le minerai extrait.
3 Il s'agit d'une mesure de rendement hors PCGR. Voir les « Mesures de rendement hors PCGR ».
4 Conformément à la note 28 des états financiers consolidés intérimaires concernant les produits et le coût des ventes. Le coût des ventes est présenté déduction faite de la charge d'amortissement.
5 Les autres coûts comprennent la portion de maintien des paiements du principal, la désactualisation de réhabilitation environnementale et l'épuisement, ainsi que le les coûts d'exploitation des périodes précédentes, qui ont été en partie contrebalancés par les crédits de sous-produits.
6 Comprend les frais de découverture incorporés au titre de l'expansion du deuxième trimestre de 2021 de 12,9 millions $ (9,2 millions $ au premier trimestre de 2021 ; 10,6 millions $ au deuxième trimestre de 2020) et un cumul annuel en 2021 de 22,1 millions $ (cumul annuel de 2020 de 29,6 millions $).
7 Le coût des ventes, les coûts décaissés et les coûts de maintien tout inclus par once vendue pourraient ne pas correspondre aux montants présentés dans ce tableau pour des raisons d'arrondissement.

Essakane a continué de donner de bons résultats malgré les difficultés liées à la récupération lors du traitement du minerai à forte teneur en graphite. La production d'or attribuable de 106 000 onces représentait 4 % de plus que celle du trimestre précédent et 28 % de plus que celle à la même période de l'exercice précédent, principalement en raison des teneurs traitées supérieures, qui ont été en partie contrebalancées par une récupération inférieure.

L'extraction minière de 15,3 millions de tonnes a augmenté grâce à de meilleures efficiences opérationnelles et aux modifications apportées à la flotte de camion, qui ont permis d'augmenter la capacité de transport et ont réduit les arrêts pour l'entretien. Une meilleure coordination entre la mine et l'usine dans la gestion du taux d'alimentation et de la teneur a eu des effets favorables. Le taux de découverture de 3,3 était supérieur de 38 % comparativement au trimestre précédent et de 57 % par rapport à la même période de l'exercice précédent puisque le site a réalisé des progrès dans les agrandissements stratégiques.

Le site a renouvelé sa convention collective en juillet 2021, qui sera en vigueur pendant trois ans jusqu'au 30 juin 2024.

Perspectives

Les prévisions de production attribuable révisées à la hausse à Essakane, qui sont passées entre 390 000 et 400 000 onces, reflètent les teneurs plus fortes obtenues au premier semestre de l'exercice qui devraient se normaliser au second semestre. L'alimentation à l'usine devrait être supplémentée par du minerai provenant des empilements au troisième trimestre pour contrebalancer l'effet des pluies saisonnières. La Société s'attend à prendre une décision concernant les activités de lixiviation en tas futures proposées au premier semestre de 2022. Les coûts en immobilisations devraient se situer aux alentours de 140 millions $ en 2021, les frais de découverture incorporés au titre des agrandissements stratégiques prévus au second semestre de l'exercice étant plus élevés.

District de Bambouk - Projet Boto, Sénégal (participation d'IAMGOLD - 90 %)

En 2021, les coûts en immobilisations du projet Boto ont été budgétisés à environ 55 millions $ au titre d'un ensemble de travaux préliminaires qui comprennent l'achèvement d'une route accessible toute l'année au site Boto, les travaux techniques relatifs à l'équipement critique de l'usine et les programmes de développement durable visant à promouvoir la cohésion avec les communautés locales et à assurer une protection adéquate de l'environnement. La Société évalue ces activités, ainsi que les coûts en immobilisations et l'échéancier connexes, et étudie des occasions d'améliorer globalement la valeur du projet. Les coûts en immobilisations totalisaient 8,2 millions $ au deuxième trimestre de 2021 et 22,7 millions $ au premier semestre de 2021. Après la fin du deuxième trimestre, plusieurs membres du personnel des entrepreneurs ont testé positifs à la COVID-19 et sont demeurés en observation, puis ont été libérés pour ensuite se placer en isolement. Rosebel effectue un dépistage et un suivi des contacts, et la situation est surveillée de près. Pour l'instant, la Société ne s'attend pas à des répercussions importantes sur les activités du projet.

District d'Abitibi, Canada - Mine Westwood (participation d'IAMGOLD - 100 %)


 

2e t. 2021

1er t. 2021

2e t. 2020

 

Cumul
annuel 2021

Cumul
annuel 2020

Importantes statistiques d'exploitation














Minerai extrait (milliers de tonnes) - sous terre


14



-



96



14



207



Minerai extrait (milliers de tonnes) - autres sources


273



246



111



519



220



Minerai extrait (milliers de tonnes) - Total


287



246



207



533



427



Minerai usiné (milliers de tonnes)


264



227



214



491



421



Teneur à l'usine (g/t) - sous terre


4,50



-



5,39



4,50



5,54



Teneur à l'usine (g/t) - autres sources


0,74



1,09



1,12



0,91



1,03



Teneur à l'usine (g/t) - totale


0,92



1,09



3,07



1,00



3,27



Récupération (%)


93



93



94



93



94



Production aurifère (milliers d'onces) - 100 %


8



7



20



15



42



Ventes d'or (milliers d'onces) - 100 %


7



8



21



15



43



Prix moyen réalisé de l'or1 ($/once)

 

1 810

 

$

1 785

 

$

1 730

 

$

1 795

 

$

1 660

 

$

Résultats financiers (en millions $)


 

 


 



 



 



Produits2

 

12,2

 

$

14,5

 

$

36,0

 

$

26,7

 

$

72,0

 

 

Coûts décaissés1


(13,8

)

$

(9,1

)

$

(20,5

)

$

(22,9

)

$

(45,1

)

$

Autres coûts d'exploitation minière

 

(0,3

)

 

(0,2

)

 

(0,6

)

 

(0,5

)

 

(1,5

)

 

Coût des ventes2


(14,1

)

$

(9,3

)

$

(21,1

)

$

(23,4

)

$

(46,6

)

$

Coûts en immobilisations de maintien


(2,1

)


(0,4

)


(2,5

)


(2,5

)


(4,9

)


Autres coûts3

 

0,1

 

 

0,1

 

 

0,3

 

 

0,2

 

 

0,8

 

 

Coûts de maintien tout inclus1


(16,1

)

$

(9,6

)

$

(23,3

)

$

(25,7

)

$

(50,7

)

$

Coûts en immobilisations d'expansion

 

(1,2

)

 

(0,6

)

 

(2,2

)

 

(1,8

)

 

(4,4

)

 

Mesures de rendement4


 

 


 



 



 



Coût des ventes ($/once vendue)


2 100


$

1 149


$

1 020


$

1 580


$

1 093


$

Coûts décaissés1 ($/once vendue)


2 056


$

1 133


$

998


$

1 552


$

1 060


$

Coûts de maintien tout inclus1 ($/once vendue)

 

2 412

 

$

1 187

 

$

1 133

 

$

1 743

 

$

1 189

 

$

 

1 Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Voir les « Mesures de rendement hors PCGR ».
2 Conformément à la note 28 des états financiers consolidés intérimaires concernant les produits et le coût des ventes. Le coût des ventes est présenté déduction faite de la charge d'amortissement.
3 Les autres coûts comprennent la portion de maintien des paiements du principal, la désactualisation de réhabilitation environnementale et l'épuisement, qui ont été en partie contrebalancés par les crédits de sous-produits.
4 Le coût des ventes, les coûts décaissés et les coûts de maintien tout inclus par once vendue pourraient ne pas correspondre aux montants présentés dans ce tableau pour des raisons d'arrondissement.

La production d'or de 8 000 onces au deuxième trimestre représentait 14 % de plus que celle du trimestre précédent et 60 % de moins que celle de la même période de l'exercice précédent. Un examen approfondi de la mine et du plan de reprise des activités d'exploitation sous terre est en cours et met l'accent sur la sécurité à la suite de l'activité sismique survenue au quatrième trimestre de 2020.

La Société a commencé un rappel par étapes des membres du personnel sous terre au cours du deuxième trimestre, qui s'est déroulé plus lentement que prévu en raison des conditions du marché du travail, et il manque encore des ressources à la mine, à l'usine et dans les services techniques. Du recrutement et de la formation supplémentaires sont en cours pour obtenir l'effectif nécessaire en vue de réaliser le plan actualisé de production sous terre à court terme.

Les activités sous terre dans la zone ont repris en juin 2021. La Société connaît un plus grand ralentissement de la productivité que prévu dans les activités d'exploitation souterraine. L'un des principaux facteurs contributifs est le rythme auquel les mesures de sécurité accrues requises sont mises en place afin d'accorder la priorité à la sécurité. Ces mesures comprennent l'amélioration du soutènement, tel qu'il a été recommandé par un groupe d'experts externes, en vue d'accéder de façon sécuritaire aux zones d'extraction planifiées. De plus, également par souci de la sécurité, des sorties supplémentaires dans les zones d'extraction prévues seront construites. L'évaluation des conditions sous terre des zones ouest et centrales est en cours de réalisation. Selon l'information actuellement disponible, la direction s'attend à ce que l'extraction dans ces zones reprenne au premier trimestre de 2022.

En outre, des initiatives sont en cours pour remédier aux problèmes de la roche plus dure dans la fosse Grand Duc.

Perspectives

Les prévisions de production attribuable de 2021 pour Westwood, qui étaient situées entre 45 000 et 65 000 onces, ont été revues à la baisse et se situent désormais entre 35 000 et 45 000 onces. L'incidence de ces facteurs sur la planification de 2022 est en cours d'évaluation. Voir la section « Risques et incertitudes » dans le rapport de gestion du deuxième trimestre de 2021 de la Société (en anglais seulement). Le plan de reprise des activités de la Société est en cours, et le plan de résilience opérationnel vise à assurer des activités d'extraction sécuritaires. Le développement, la réhabilitation et les activités d'extraction devraient augmenter au second semestre de 2021. Les coûts en immobilisations devraient atteindre environ 20 millions $ et porter principalement sur le développement reporté et la construction de l'infrastructure souterraine. La Société travaille sur un plan opérationnel à court terme qui devrait être terminé avant la fin de 2021. En outre, la Société continue d'évaluer cet actif pour établir la marche à suivre optimale pour la Société et la main-d'œuvre du site.

Projet Côté Gold (participation d'IAMGOLD - 64,75 %)

La Société a publié aujourd'hui un communiqué de presse distinct pour présenter une mise à jour sur la progression de la construction de Côté Gold.

Le projet demeure sur la bonne voie pour commencer la production commerciale au second semestre de 2023, et la Société s'attend à publier une première estimation des ressources minérales du gisement Gosselin au quatrième trimestre de 2021.

District de Rosebel, Suriname - Mine Rosebel (participation d'IAMGOLD - 95 %)1


 

2e t. 2021

1er t. 2021

2e t. 2020

Cumul annuel 2021

Cumul annuel 2020

Importantes statistiques d'exploitation







Minerai extrait2 (milliers de tonnes)


1 102



1 247



1 888



2 349



4 122



Stériles extraits2 (milliers de tonnes)


6 956



8 910



8 171



15 866



21 798



Matière extraite2 (milliers de tonnes) - total


8 058



10 157



10 059



18 215



25 920



Ratio de découverture2,3


6,3



7,1



4,3



6,8



5,3



Minerai usiné (milliers de tonnes) - Rosebel


1 412



1 640



2 055



3 052



4 894



Minerai usiné2 (milliers de tonnes) - Saramacca


803



908



379



1 711



445



Minerai usiné2 (milliers de tonnes) - total


2 215



2 548



2 434



4 763



5 339



Teneur à l'usine2,4 (g/t)


0,52



0,79



0,82



0,68



0,79



Récupération2 (%)


83



88



92



86



93



Production aurifère2 (milliers d'onces) - 100 %


31



57



59



88



126



Production aurifère attribuable (milliers d'onces) - 95 % attribuable


25



47



52



72



116



Ventes d'or (milliers d'onces) - 100 %


25



45



55



70



121



Prix moyen réalisé de l'or5 ($/once)

 

1 793

 

$

1 752

 

$

1 717

 

$

1 765

 

$

1 656

 

$

Résultats financiers (millions $)1


 

 

 

 


Produits6

 

45,2

 

$

78,8

 

$

94,5

 

$

124,0

 

$

200,5

 

$

Coûts d'exploitation


(40,4

)

$

(50,1

)

$

(47,0

)

$

(90,5

)

$

(113,9

)

$

Redevances

 

(3,9

)

 

(5,5

)

 

(5,4

)

 

(9,4

)

 

(11,7

)

 

Coûts décaissés5,7


(44,3

)

$

(55,6

)

$

(52,4

)

$

(99,9

)

$

(125,6

)

$

Autres coûts d'exploitation minière

 

(0,2

)

 

(0,5

)

 

(0,3

)

 

(0,7

)

 

(0,8

)

 

Coût des ventes6


(44,5

)

$

(56,1

)

$

(52,7

)

$

(100,6

)

$

(126,4

)

$

Coûts en immobilisations de maintien


(10,5

)


(7,6

)


(8,9

)


(18,1

)


(15,7

)


Autres coûts8

 

(1,4

)

 

(1,6

)

 

(1,4

)

 

(3,0

)

 

(3,4

)

 

Coûts de maintien tout inclus5


(56,4

)

$

(65,3

)

$

(63,0

)

$

(121,7

)

$

(145,5

)

$

Coûts en immobilisations d'expansion9

 

(15,7

)

 

(10,8

)

 

(6,7

)

 

(26,5

)

 

(20,4

)

 

Mesures de rendement10


 

 

 

 


Coût des ventes ($/once vendue)


1 767


$

1 244


$

959


$

1 432


$

1 044


$

Coûts décaissés5 ($/once vendue)


1 755


$

1 235


$

953


$

1 421


$

1 037


$

Coûts de maintien tout inclus5 ($/once vendue)

 

2 237

 

$

1 450

 

$

1 150

 

$

1 732

 

$

1 204

 

$

 

1 Rosebel à 100 % et Saramacca à 70 % à compter du 1er avril 2020, comme indiqué dans les résultats intérimaires consolidés, à moins d'indication contraire.
2 Comprend Saramacca sur une base à 100 %.
3 Le ratio de découverture se calcule en divisant les stériles extraits par le minerai extrait.
4 Comprend la teneur traitée/tonne au deuxième trimestre de 2021 à Rosebel de 0,48 g/t et celle à la concession Saramacca de 0,58 (ces teneurs se sont établies respectivement à 0,62 g/t et à 1,11 g/t au premier trimestre de 2021 et respectivement à 0,70 g/t et à 1,43 g/t au deuxième trimestre de 2020), ainsi qu'un cumul annuel en 2021, qui s'est établi respectivement à 0,55 et à 0,86 g/t (le cumul annuel de 2020 correspondait respectivement à 0,73 g/t et à 1,42 g/t).
5 Il s'agit d'une mesure de rendement hors PCGR. Voir les « Mesures de rendement hors PCGR ».
6 Conformément à la note 28 des états financiers consolidés intérimaires concernant les produits et le coût des ventes. Le coût des ventes est présenté déduction faite de la charge d'amortissement.
7 Les coûts décaissés comprennent les crédits de sous-produits.
8 Les autres coûts comprennent la portion de maintien des paiements du principal, la désactualisation de réhabilitation environnementale et l'épuisement, qui ont été en partie contrebalancés par les crédits de sous-produits.
9 Comprend les frais de découverture incorporés du deuxième trimestre de 2021 de 7,6 millions $ (7,3 millions $ au premier trimestre de 2021 et 1,6 million $ au deuxième trimestre de 2020) et un cumul annuel en 2021 de 14,9 millions $ (cumul annuel de 2020 de 6,7 millions $).
10 Le coût des ventes, les coûts décaissés et les coûts de maintien tout inclus par once vendue pourraient ne pas correspondre aux montants présentés dans ce tableau pour des raisons d'arrondissement.

La production aurifère attribuable de 25 000 onces au deuxième trimestre était inférieure de 47 % par rapport au trimestre précédent et de 52 % comparativement à la même période de l'exercice précédent pour les raisons énoncées ci-dessous.

COVID-19

Le Suriname connaît une augmentation considérable des cas de COVID-19 en raison de l'émergence du variant Delta au deuxième trimestre. L'augmentation des cas et les répercussions sociales, y compris les multiples confinements dans un système de santé surchargé, ont perturbé les activités d'exploitation. Les communautés environnantes ont bloqué le site temporairement pendant trois jours pour exprimer leur mécontentement à l'égard des nouvelles règles de confinement et des mesures plus rigoureuses de santé et sécurité. Plusieurs contrôles d'atténuation ont été mises en place, y compris un programme de tests antigènes obligatoires pour tout le personnel qui travaille sur une rotation de 14/7 afin de réduire l'incidence de la COVID-19 sur les activités. Vers la fin du deuxième trimestre et en juillet, le nombre de cas a diminué au Suriname. Les 360 lits supplémentaires ajoutés au camp pour héberger la main-d'œuvre nécessaire sont maintenant disponibles. La Société poursuit également le dialogue avec les communautés avoisinantes.

Exploitation minière

La saison des pluies inhabituellement intense s'est poursuivie au deuxième trimestre et a eu des conséquences néfastes sur la production minière en causant des inondations et en empêchant l'accès aux bancs à fortes teneurs puisque les fortes pluies rendaient impossible l'assèchement du fond de la fosse.

Afin d'améliorer les taux de production, la mine se concentre sur un certain nombre d'activités qui se poursuivront dans le second trimestre de l'année. Ces activités devraient rétablir et accroître l'accès à l'agrandissement de la fosse au second semestre de 2021, fournir des fronts de taille productifs supplémentaires à Rosebel et augmenter la teneur en général pendant le reste de l'année, même si elles seront plus basses que les teneurs des réserves. Les conditions dans les fosses s'améliorent, et la mine a respecté son plan de production mis à jour de juillet 2021.

En plus des améliorations en cours apportées au programme d'entretien, de l'équipement mobile supplémentaire devrait arriver au quatrième trimestre et améliorer la disponibilité de l'équipement, le chargement et réduire le recours aux entrepreneurs en transport très coûteux.

Traitement

Rosebel a fourni 64 % de l'alimentation en minerai de l'usine, qui provenait surtout des empilements, à une teneur de 0,48 g/t, et Saramacca a procuré 36 % de l'alimentation à l'usine en minerai d'une teneur moyenne de 0,58 g/t.

Le rendement à l'usine au cours du trimestre a subi les effets défavorables des teneurs et le débit moindres pour les raisons énumérées ci-dessus relativement aux fortes pluies et de la récupération inférieure en raison de problèmes mécaniques aux circuits de gravimétrie, de lixiviation et du charbon en pulpe. Les arrêts pour effectuer des activités d'entretien préventif reportées au cours des mois précédents en raison de la main-d'œuvre réduite ont eu une incidence sur la disponibilité de l'usine.

Pour régler les difficultés que connaît l'usine de traitement, Rosebel a lancé un programme d'intégrité des actifs comportant de multiples initiatives d'amélioration qui seront mises en œuvre au cours des 18 prochains mois pour désengorger les sections congestionnées de l'usine, notamment le projet d'absorption / désorption en cours qui devrait faire augmenter l'efficacité au circuit d'absorption / désorption du charbon.

Relations industrielles, bassin de talent et autres effets locaux

À la mi-mai, la Société a conclu une nouvelle convention collective qui sera en vigueur jusqu'en août 2022. La production au deuxième trimestre a subi les répercussions défavorables des relations de travail difficiles jusqu'à la signature de l'entente.

Du nouveau personnel, y compris un nouveau directeur général, a récemment été embauché pour mettre l'accent sur l'amélioration de la planification et de l'entretien préventif. Le recrutement est en cours pour plusieurs postes de supervision et de formation à la mine et à l'usine.

Des mesures de sécurité et de sûreté supplémentaires ont été mises en place pour gérer les conflits et les incidents de sécurité avec les parties prenantes locales. La Société continue de collaborer avec le groupe de travail gouvernemental et les communautés locales à réduire les intrusions incessantes des mineurs artisanaux dans la fosse qui ont fait diminuer la productivité et restreint l'accès aux zones à fortes teneurs.

Projet Saramacca

La construction de l'infrastructure nécessaire se poursuit par la création de la plateforme de l'infrastructure et la réalisation des digues de sédimentation qui devrait être achevée au quatrième trimestre de 2021, le drainage de la halde à stérile et l'assèchement des puits. La phase 2 du chemin de contournement devrait être achevée vers la fin de l'exercice ou en 2022.

Perspectives

En raison des facteurs mentionnés plus haut et de l'incertitude entourant la COVID-19 qui persiste, les prévisions de 2021 de Rosebel, qui se situaient entre 220 000 et 240 000 onces, ont été revues à la baisse et se situent désormais entre 140 000 et 160 000 onces. La Société continue d'évaluer les répercussions, le cas échéant, que ces difficultés pourraient entraîner sur la séquence d'exploitation du minerai et la production de 2022. Certaines pressions sur les coûts devraient persister au second semestre de l'exercice, notamment les coûts supérieurs touchant le diesel, l'énergie et le transport. Les coûts en immobilisations totalisaient 44,6 millions $ au premier semestre de 2021 et devraient atteindre environ 100 millions $ pour l'exercice complet (soit une baisse des prévisions précédentes de 125 millions $) et comprennent 40 millions $ en coûts en immobilisations de maintien et 60 millions $ en coûts en immobilisations d'expansion.

La Société travaille sur la révision du modèle géologique pour les gisements de Rosebel et de Saramacca en vue d'étayer la réalisation d'un estimation mise à jour des ressources et des réserves qui devrait être publiée avant la fin de 2021 (voir « Risques et incertitudes - Estimation des réserves minérales et des ressources minérales » dans le rapport de gestion du deuxième trimestre de la Société). D'après l'information actuellement disponible, étant donné l'effet négatif de certains facteurs, il faut s'attendre à une diminution de l'estimation des ressources minérales totales.

PERSPECTIVES

Comme annoncé le 22 juillet 2021, les prévisions de production attribuable consolidées de 2021 ont été réduites en raison d'une production moins élevée que prévu aux mines Westwood et Rosebel durant le premier semestre de 2021 et d'une production anticipée moindre que celle précédemment prévue à ces mines pour le restant de 2021 pour les raisons énoncées plus haut, et ont été en partie contrebalancées par une production plus élevée à la mine Essakane au premier semestre de 2021. Les prévisions du total des coûts par once de 2021 ont été augmentées principalement pour tenir compte des prévisions consolidées inférieures de la production aurifère attribuable et des pressions sur les coûts subies au premier semestre de l'exercice, qui devraient se maintenir, ainsi que de l'appréciation du dollar canadien et de l'euro. Les coûts de maintien tout inclus par once vendue ont été touchés par les facteurs indiqués ci-dessus et correspondent également à la hausse des dépenses en coûts en immobilisations de maintien au second semestre de 2021.


 

Réel
Cumul annuel 2021

Prévisions mises à
jour pour
l'exercice complet de 20211

 

 

Prévisions antérieures
pour l'exercice complet de 20212

 

Essakane (milliers d'onces)


208



390 à 400



365 à 390


Rosebel (milliers d'onces)


72



140 à 160



220 à 245


Westwood (milliers d'onces)

 

15

 

 

35 à 45

 

 

45 à 65

 

Total de la production attribuable (milliers d'onces)

 

295

 

 

565 à 605

 

 

630 à 700

 



 

 



 


Coût des ventes3 ($/once vendue)


1 110


$

1 155 $ à 1 190 $



980 $ à 1 030 $


Coûts décaissés3,4 ($/once vendue)


1 064


$

1 115 $ à 1 150 $



930 $ à 980 $


Coûts de maintien tout inclus3,4 ($/once vendue)


1 324


$

1 395 $ à 1 435 $



1 230 $ à 1 280 $


Charge d'amortissement (en millions $)


143,7


$

295 $ à 305 $



295 $ à 305 $


Impôts sur les résultats5 (en millions $)

 

28,4

 

$

45 $ à 55 $

 

 

45 $ à 55 $

 

 

1 Les prévisions mises à jour pour l'exercice complet ont été établies selon les hypothèses suivantes pour l'exercice complet de 2021 : un prix moyen réalisé de l'or de 1 745 $ l'once, un taux de change $ US / $ CA de 1,22, un taux de change € /$ US de 1,20 et un prix moyen du pétrole brut de 65 $ le baril.
2 Les prévisions précédentes pour l'exercice complet ont été établies selon les hypothèses suivantes pour l'exercice complet de 2021 : un prix moyen réalisé de l'or de 1 750 $ l'once, un taux de change $ US / $ CA de 1,30, un taux de change € /$ US de 1,19 et un prix moyen du pétrole brut de 47 $ le baril.
3 Comprend Essakane, Rosebel et Westwood sur une base respective de 90 %, 95 % et 100 %.
4 Il s'agit d'une mesure de rendement hors PCGR. Voir les « Mesures de rendement hors PCGR ».
5 Les paiements d'impôts en trésorerie ne sont pas effectués de manière égale tous les trimestres puisque les paiements reflètent les versements définitifs par rapport à l'exercice précédent et des versements à payer à différentes périodes prescrites selon les différents pays.

Coûts en immobilisations1

Comme annoncé précédemment, le total des coûts en immobilisations en 2021 devrait augmenter et passer d'environ 710 millions $ à 745 millions $, principalement en raison des hausses des coûts en immobilisations prévues à Côté Gold. Les estimations des coûts en immobilisations aux sites devraient passer de 295 millions $ à 260 millions $ au second semestre de l'exercice, principalement en raison d'une réduction prévue des travaux planifiés à Essakane et à Rosebel. L'estimation des coûts en immobilisations prévus en 2021 de Côté Gold devrait passer de 355 millions $, selon les prévisions précédentes de 2021 de la Société, à environ 430 millions $. Les coûts en immobilisations de maintien devraient augmenter au second semestre de 2021 comparativement au premier semestre en fonction du moment où des dépenses seront engagées et versées relativement à d'importants projets à Essakane et Rosebel et en raison de l'augmentation des coûts de développement par suite de la reprise des activités souterraines à Westwood. Les coûts en immobilisations d'expansion devraient augmenter au second semestre de 2021, qui refléteront principalement les progrès à Côté Gold ainsi que l'augmentation de la découverture d'expansion anticipée à Essakane et à Rosebel.



Cumul annuel 2021

Prévisions mises à jour pour
l'exercice complet de 2021

(en millions $)

 

Maintien2

Expansion3

Total

Maintien2

Expansion3

Total

Essakane


16,7


$

33,1


$

49,8


$

45


$

95


$

140


$

Rosebel4


18,1



26,5



44,6



40



60



100



Westwood

 

2,5

 

 

1,8

 

 

4,3

 

 

15

 

 

5

 

 

20

 

 



37,3



61,4



98,7



100



160



260



Côté Gold (70 %)4


-



133,1



133,1



-



430



430



Boto4


-



22,7



22,7



-



55



55



Siège social

 

0,3

 

 

-

 

 

0,3

 

 

-

 

 

-

 

 

-

 

 

Total5,6,7 (± 5 %)

 

37,6

 

$

217,2

 

$

254,8

 

$

100

 

$

645

 

$

745

 

$

 

1 Sur une base à 100 %, à moins d'indication contraire.
2 Les coûts en immobilisations de maintien comprennent les frais de découverture incorporés à Essakane de (i) néant pour le cumul annuel de 2021 et de (ii) néant dans les prévisions mises à jour pour l'exercice complet.
3 Les coûts en immobilisations d'expansion comprennent les frais de découverture incorporés de (i) 22,1 millions $ pour Essakane et de 14,9 millions $ pour Rosebel pour le cumul annuel 2021 et (ii) de 30 millions $ pour Essakane et de 70 millions $ pour Rosebel selon les prévisions mises à jour pour l'exercice complet et (iii) de 65 millions $ pour Essakane et de 45 millions $ pour Rosebel selon les prévisions précédentes de l'exercice complet de 2021.
4 Rosebel comprend Saramacca sur une base à 70 %. En plus des coûts en immobilisations de quelque 430 millions $ pour Côté Gold en 2021, la Société s'attend à dépenser 11 millions $ supplémentaires au titre de coûts autres qu'en immobilisations, portant ainsi les coûts estimatifs totaux du projet pour 2021 à environ 441 millions $. Les coûts en immobilisations de Boto sont passés de 60 millions $ à 55 millions $.
5 Le tableau des perspectives de prospection comprend également 13 millions $ en coûts d'actifs de prospection et d'évaluation incorporés.
6 Les coûts d'emprunts incorporés ne sont pas compris.
7 Outre les coûts en immobilisations mentionnés ci-dessus, des paiements totaux de 21 millions $ au titre du principal de contrats de location sont prévus.

Exploration

Au premier semestre de 2021, les coûts de prospection et d'études de projets totalisaient 24,1 millions $, dont 18,8 millions $ étaient imputés aux charges et 5,3 millions $ à la prospection incorporée. Les prévisions des coûts de prospection de l'exercice complet de 2021 demeurent à 56 millions $.

Téléconférence

Une téléconférence aura lieu le jeudi 5 août 2021 à 8 h 30 (heure de l'Est) au cours de laquelle la direction discutera du rendement opérationnel et des résultats financiers de la Société du deuxième trimestre de 2021. Une webdiffusion de la conférence téléphonique sera disponible sur le site Web d'IAMGOLD à l'adresse : www.iamgold.com.

Renseignements au sujet de la téléconférence :

Nº sans frais en Amérique du Nord : 1 800 319-4610 ou à l'international : 1 604 638-5340
L'enregistrement de l'appel sera disponible pendant un mois après la téléconférence en composant :
Nº sans frais en Amérique du Nord : 1 800 319-6413 ou à l'international : 1 604 638-9010, mot de passe : 7235#.
______________________________

RENVOIS (sauf les tableaux)

1 Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Voir la rubrique des « mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion (en anglais seulement) ».
2 Le taux JART (jours d'absence, restrictions, transferts) et le taux de fréquence TIE (total d'incidents enregistrables) sont calculés sur 200 000 heures travaillées.
3 Indice social Jantzi (JSI). Le JSI est un indice éthique d'actions ordinaires pondéré en fonction de la capitalisation boursière qui est modelé sur l'indice S&P/TSX 60. Il regroupe des sociétés qui satisfont à divers critères généraux en matière d'environnement, de responsabilité sociale et de gouvernance.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Tous les renseignements contenus dans le présent communiqué de presse, y compris les renseignements relatifs au rendement financier ou opérationnel futurs de la Société et les autres déclarations exprimant les attentes ou les estimations de la direction concernant le rendement futur, notamment les déclarations relatives aux perspectives et(ou) au développement des projets de la Société, autres que les déclarations de faits historiques, constituent des énoncés prospectifs, au sens donné à cette expression dans les lois sur les valeurs mobilières applicables (collectivement appelés ci-après les « énoncés prospectifs »), et ces énoncés prospectifs reposent sur des anticipations, des estimations et des projections formulées à la date du présent communiqué de presse. Par exemple, les énoncés prospectifs dans le présent communiqué de presse se retrouvent notamment sous les rubriques intitulées « Perspectives », « Exploitations et projets », « Résultats financiers et situation financière » et « Mise à jour sur la Société » et comprennent des énoncés se rapportant aux éléments suivants : les coûts de construction et les dépenses des sites ; les répercussions de la COVID-19 sur la Société, notamment sur ses exploitations ; l'échéancier du projet Côté Gold ; les principaux intrants ; l'embauche de personnel et d'entrepreneurs ; les pressions sur les coûts, notamment ceux du diesel, de l'électricité et du transport ; les prévisions de la Société sur la production ; le coût des ventes ; le total des coûts décaissés ; les coûts de maintien tout inclus ; le calendrier et le niveau de la production future ; le coût de la production ; les charges d'amortissement ; le taux d'imposition effectif ; les coûts en immobilisations prévus ; les perspectives des exploitations ; la divulgation d'une première ressource à Gosselin ; la décision attendue de la Société en ce qui a trait à ses futures activités de lixiviation en tas à Essakane ; les avantages attendus des stratégies d'améliorations opérationnelles et de l'atténuation des risques mises en œuvre par la Société ; le plan de reprise des activités de la Société ; des plans de la Société de ne produire aucune émission nette ; la reprise des activités de développement minier stratégique ; les projets de mise en valeur, de développement et d'expansion ; la prospection ; l'évaluation et l'estimation des pertes de valeur ; les délais d'obtention des permis ; le moment de l'obtention des permis ; les opérations de vente ; le cours futurs de l'or et des autres marchandises ; les taux de change et les fluctuations des monnaies ; les besoins en matière d'investissement supplémentaire ; l'affectation du capital de la Société ; l'estimation des réserves et des ressources minérales ; la réalisation des estimations des réserves et des ressources minérales ; la construction de Côté Gold et la réglementation gouvernementale des exploitations minières. Les énoncés prospectifs sont fournis dans le but de donner des renseignements concernant les attentes actuelles de la direction et les plans au sujet de l'avenir. Ils sont généralement reconnaissables par l'utilisation, entre autres, des termes « pouvoir », « devoir », « continuer », « s'attendre à », « anticiper », « estimer », « croire », « avoir l'intention de », « compter », « prévoir », « projeter », « planifier », « viser », « potentiel », « budget », « prévisions », « perspectives », « cibles », , « transformateur », « stratégie », « supérieur », « projet », y compris dans une tournure négative des variantes de ces termes ou une terminologie comparable.

La Société met en garde les lecteurs que de tels énoncés prospectifs reposent sur un certain nombre d'estimations et d'hypothèses qui, bien que jugées raisonnables par la direction, sont, de par leur nature, assujetties à d'importants risques, incertitudes et éventualités et autres facteurs d'ordre commercial, économique et concurrentiel décrits ci-dessous pouvant entraîner des écarts importants entre ses résultats financiers, son rendement ou ses accomplissements réels et ceux contenus explicitement ou implicitement dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs s'appuient également sur un certain nombre d'hypothèses et de facteurs importants qui concerne notamment : les stratégies d'affaires actuelles et futures de la Société ; les rendements opérationnels dans les fourchettes prévues ; la production et les flux de trésorerie futurs prévus ; la conjoncture économique locale et mondiale et le contexte dans lequel la Société exercera ses activités à l'avenir ; le prix de l'or, du cuivre, de l'argent et d'autres marchandises clés ; les teneurs minérales prévues ; les taux de change internationaux ; les coûts d'investissement et d'exploitation anticipés; la disponibilité et le moment des approbations gouvernementales et autres approbations requises pour la construction des projets de la Société.

Les risques, incertitudes, éventualités et autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de la Société diffèrent sensiblement des résultats, du rendement ou des réalisations exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs comprennent les éléments suivants : les stratégies d'affaires de la Société ; les risques politiques et juridiques ; l'incidence continue de la COVID-19 et de ses variants sur la Société et sa main-d'œuvre ; la disponibilité de la main-d'œuvre et des entrepreneurs ; les intrants clés pour la Société et les chaînes d'approvisionnement mondiales ; la volatilité des titres de la Société ; les litiges ; les contestations des titres de propriété, en particulier des titres de propriétés non mises en valeur ; les risques liés à la fermeture et à la réhabilitation des mines ; la gestion de certains actifs de la Société par d'autres sociétés ou partenaires en coentreprise ; l'indisponibilité d'une assurance couvrant tous les risques associés aux activités d'une société minière ; les risques commerciaux, y compris les pandémies, les conditions et les risques environnementaux défavorables ; les conditions géologiques inattendues ; la dilution que les actionnaires pourraient subir ; l'activisme potentiel ; l'augmentation de la concurrence dans le secteur minier ; la capacité d'intégrer avec succès les actifs acquis ; la rentabilité de la Société qui dépend fortement de la situation et des résultats de l'industrie minière dans son ensemble et de l'industrie minière aurifère en particulier ; les fluctuations des cours mondiaux de l'or, du cuivre, de l'argent ou de certaines autres marchandises (comme le diesel et l'électricité) ; la consolidation de l'industrie minière aurifère ; les risques juridiques, litigieux, législatifs, politiques ou économiques et les nouveaux développements dans les juridictions dans lesquelles la Société exerce ses activités ; les mesures gouvernementales prises pour lutter contre la COVID-19, y compris les nouveaux variants de COVID-19, et toute détérioration de la pandémie ; les changements dans les impôts et les taxes, y compris les régimes fiscaux miniers ; l'incapacité d'obtenir en temps voulu des autorités les principaux permis, autorisations ou approbations nécessaires à la prospection, l'exploration, à la mise en valeur, au développement ou à l'exploitation, les difficultés opérationnelles ou techniques liées aux activités minières ou de développement, y compris les difficultés géotechniques et les défaillances majeures de l'équipement, telles que la rupture d'un convoyeur ; la sismicité, comme l'événement sismique qui est survenu à la mine Westwood le 30 octobre 2020 ; l'incapacité de participer à toute augmentation du prix de l'or au-dessus du plafond dans toute opération à fourchette de taux (tunnel) conclue dans le cadre d'un accord de paiement anticipé sur la vente à terme ; la disponibilité du capital ; le niveau de liquidités et de ressources en capital ; l'accès aux marchés financiers et au financement ; le niveau d'endettement de la Société ; la capacité de la Société à respecter les clauses restrictives de ses facilités de crédit ; les variations des taux d'intérêt ; les changements défavorables de la notation de crédit de la Société ; les choix de la Société en matière d'allocation du capital ; l'efficacité des efforts continus de la Société dans le contrôle des coûts ; la capacité à mettre en œuvre les activités de réduction des risques et les mesures d'amélioration des exploitations de la Société ; les risques liés aux entrepreneurs tiers, notamment le contrôle restreint sur certains aspects des activités de la Société et(ou) les manquements des entrepreneurs ; les risques liés à la détention de dérivés ; les changements dans la législation américaine en matière de protection des consommateurs ; les risques liés à l'utilisation de dérivés ; les fluctuations du cours du dollar américain et des autres monnaies, des taux d'intérêt ou des taux d'emprunt de l'or ; les contrôles des investissements et des devises dans les juridictions étrangères ; l'évaluation des valeurs comptables des actifs de la Société, y compris le potentiel permanent de dépréciation et (ou) de perte de valeur importante de ces actifs ; la nature spéculative de l'exploration, de la mise en valeur et du développement, y compris les risques de diminution des quantités ou des teneurs des réserves ; le fait que les réserves et les ressources, la récupération métallurgique attendue, l'éventuel besoin de réviser les estimations des coûts d'investissement et d'exploitation ; la présence de contenu nuisible dans les gisements de minerai, y compris l'argile et l'or grossier ; les inexactitudes dans les plans de durée de vie des mines ; l'incapacité à atteindre les objectifs opérationnels ; les défaillances de l'équipement ; les risques de sécurité, y compris les troubles civils, la guerre ou le terrorisme ; les menaces à la sécurité des systèmes d'information et la cybersécurité ; les lois et règlements régissant la protection de l'environnement ; les relations avec le personnel et les conflits du travail ; l'entretien des parcs à résidus et la possibilité d'un déversement important ou d'une défaillance des parcs à résidus en raison d'événements incontrôlables, comme des conditions météorologiques extrêmes ou des événements sismiques ; la possibilité d'une défaillance du bouchon hydrostatique à la mine Westwood ; le manque d'infrastructures fiables, y compris l'accès aux routes, aux ponts, aux sources d'énergie et à l'approvisionnement en eau ; les risques physiques et réglementaires liés au changement climatique ; des régimes climatiques imprévisibles et des conditions météorologiques difficiles sur les sites miniers, comme les niveaux inhabituels de pluie à la mine Rosebel en 2021 ; l'attraction et la rétention du personnel clé et d'autre personnel qualifié ; la disponibilité et l'augmentation des coûts associés aux intrants miniers et à la main-d'œuvre, la possibilité que les nouvelles conventions collectives ne puissent pas être conclues selon des modalités raisonnables ; la disponibilité d'entrepreneurs qualifiés et la capacité des entrepreneurs à terminer les projets en temps voulu et selon des conditions acceptables ; la relation entre l'industrie minière et l'industrie de l'énergie, la relation avec les communautés avoisinantes aux exploitations et aux projets de la Société ; les droits ou les revendications des autochtones ; l'exploitation minière illégale ; les éventuelles répercussions directes ou indirectes de facteurs externes sur les activités , y compris les maladies infectieuses ou les pandémies, comme l'épidémie de la COVID-19, ou les conditions météorologiques défavorables ; et les risques inhérents à la prospection, l'exploration, à la mise en valeur, au développement et aux activités minières en général. Veuillez consulter la notice annuelle ou le formulaire 40-F, qui se trouvent sur www.sedar.com et sur www.sec.gov/edgar.shtml, pour obtenir une analyse détaillée des risques auxquels la Société est exposée et qui peuvent entraîner des écarts importants entre les résultats financiers, le rendement ou les accomplissements réels de la Société et ceux contenus explicitement ou implicitement dans ces énoncés prospectifs.

Même si la Société a tenté de déceler les principaux facteurs qui pourraient occasionner un écart important entre les résultats réels et ceux mentionnés dans les énoncés prospectifs, d'autres facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels ne correspondent pas aux résultats anticipés, estimés ou prévus. La Société n'a pas l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs par suite de nouveaux faits ou renseignements ou autrement, sauf si les lois l'exigent.

MESURES DE RENDEMENT HORS PCGR

IAMGOLD utilise certaines mesures de rendement hors PCGR dans son rapport de gestion qui sont décrites dans la section suivante.

Les coûts décaissés (« CC ») par once vendue et les coûts de maintien tout inclus (« CMTI ») par once vendue, sur une base attribuable, sont des mesures de rendement hors PCGR Les CC décaissés comprennent les coûts d'exploitation minière d'un site, notamment l'extraction, le traitement, l'administration, les redevances et les taxes sur la production, ainsi que les gains ou les pertes réalisés sur instruments dérivés, mais ne comprennent pas l'amortissement, les coûts de réhabilitation, les coûts en immobilisations, ni les coûts de prospection et d'évaluation. Les CMTI comprennent les coûts des ventes, déduction faite de la charge d'amortissement, ainsi que les coûts en immobilisations de maintien, qui sont nécessaires au maintien des exploitations existantes, les coûts de maintien de prospection et d'évaluation, la portion de maintien des paiements du principal, les charges d'amortissement et de désactualisation de réhabilitation environnementale, les crédits de sous-produits et les frais généraux et administratifs. Ces coûts sont ensuite divisés par le nombre d'onces d'or vendues attribuables par les sites miniers en production commerciale de la Société pour arriver aux CC et aux CMTI par once vendue. La Société croit que l'utilisation des mesures des CC et des CMTI par once vendue répond mieux aux besoins des analystes, des investisseurs et des autres parties prenantes de la Société pour évaluer son rendement opérationnel et sa capacité à générer un flux de trésorerie disponible. Les CC et les CMTI par once servent uniquement à fournir des renseignements supplémentaires et ne possèdent pas de signification normalisée prévue par les IFRS. l est peu probable qu'ils se comparent à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs ; ils ne doivent pas être envisagés hors contexte ni remplacer les mesures de rendement établies conformément aux IFRS. Bien que le World Gold Council ait défini une mesure de coûts de maintien tout inclus en 2013, ce n'est pas une autorité réglementaire, et d'autres entreprises peuvent calculer cette mesure différemment. Ces mesures ne représentent pas nécessairement le profit net ou le flux de trésorerie lié aux activités d'exploitation, comme défini par les normes IFRS.

Personnes qualifiées

Les renseignements techniques concernant les activités de prospection contenues dans le présent communiqué sont préparés sous la supervision de Craig MacDougall, géologue professionnel, premier vice-président, Croissance, pour IAMGOLD, et sont revus et vérifiés par ce dernier. M. MacDougall est une personne qualifiée pour les besoins du Règlement 43-101 - Information concernant les projets miniers (« Règlement 43-101 ») Il a lu et approuvé l'information technique divulguée dans le présent communiqué de presse.

Au sujet d'IAMGOLD

IAMGOLD est une société de rang intermédiaire qui exerce des activités dans trois régions du monde : l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud et l'Afrique de l'Ouest. La Société développe dans ces régions des districts d'exploitation minière à fort potentiel qui regroupent des mines en exploitation et des projets de développement, de construction, de mise en valeur et d'exploration. Les mines en exploitation de la Société comprennent la mine Westwood, au Canada, la mine Rosebel (y compris Saramacca), au Suriname, et la mine Essakane, au Burkina Faso. À son solide éventail d'actifs stratégiques s'ajoutent le projet de construction Côté Gold, au Canada, le projet de mise en valeur Boto, au Sénégal, ainsi que les projets d'exploration primaire et à proximité des mines, qui sont situés dans divers pays de l'Amérique du Sud, de l'Amérique du Nord et de l'Afrique de l'Ouest.

IAMGOLD emploie environ 5 000 personnes. La Société est déterminée à maintenir sa culture d'exploitation minière responsable dans le cadre de toutes ses activités en respectant des normes strictes en matière de protection de l'environnement, de pratiques sociales et de gouvernance, y compris son engagement Zéro Incident®. Les titres d'IAMGOLD (www.iamgold.com) sont inscrits à la cote de la Bourse de New York (NYSE: IAG) et de la Bourse de Toronto (TSX: IMG), et la Société fait partie des entreprises figurant sur l'indice JSI3.

Pour de plus amples renseignements :

Indi Gopinathan, vice-présidente, Relations avec les investisseurs et Communications, IAMGOLD Corporation
Tél. : 416 360-4743 Cellulaire : 416 388-6883

Philip Rabenok, directeur, Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation
Tél. : 416 933-5783 Cellulaire : 647 967-9942

Sans frais : 1 888-464-9999 info@iamgold.com

Veuillez prendre note :

Vous pouvez obtenir une copie de ce communiqué de presse par télécopieur, par courriel, sur le site Web d'IAMGOLD à www.iamgold.com et sur le site Web de Newsfile à www.newsfilecorp.com. Vous pouvez obtenir tous les documents d'IAMGOLD sur le site www.sedar.com ou www.sec.gov

The English version of this news release is available at http://www.iamgold.com/.

To view the source version of this press release, please visit https://www.newsfilecorp.com/release/92137

Our goal is to create a safe and engaging place for users to connect over interests and passions. In order to improve our community experience, we are temporarily suspending article commenting