Canada markets closed
  • S&P/TSX

    18,060.26
    -163.28 (-0.90%)
     
  • S&P 500

    3,811.15
    -18.19 (-0.48%)
     
  • DOW

    30,932.37
    -469.64 (-1.50%)
     
  • CAD/USD

    0.7851
    -0.0088 (-1.11%)
     
  • CRUDE OIL

    61.66
    -1.87 (-2.94%)
     
  • BTC-CAD

    60,575.33
    +332.62 (+0.55%)
     
  • CMC Crypto 200

    912.88
    -20.25 (-2.17%)
     
  • GOLD FUTURES

    1,733.00
    -42.40 (-2.39%)
     
  • RUSSELL 2000

    2,201.05
    +0.88 (+0.04%)
     
  • 10-Yr Bond

    1.4600
    -0.0580 (-3.82%)
     
  • NASDAQ

    13,192.35
    +72.92 (+0.56%)
     
  • VOLATILITY

    27.95
    -0.94 (-3.25%)
     
  • FTSE

    6,483.43
    -168.53 (-2.53%)
     
  • NIKKEI 225

    28,966.01
    -1,202.26 (-3.99%)
     
  • CAD/EUR

    0.6499
    -0.0013 (-0.20%)
     

Gaspésie: bond de géant des mises en chantier

·2 min read

Aux prises avec une importante pénurie de logements, la Gaspésie a vu le nombre de nouvelles constructions sur son territoire bondir au cours de l’année 2020. À Gaspé, la hausse est de 229 % et à Matane, de 300 %, signe encourageant face au principal frein au développement de la région.

Selon les données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), à Gaspé seulement, 79 nouvelles constructions ont été érigées en 2020, alors qu’elles se chiffraient à 24 en 2019. Du côté de Matane, une quarantaine de chantiers ont été lancés cette année, comparativement à six en 2019. Au niveau provincial, la hausse des mises en chantier est de 13 %.

Cette forte hausse témoigne de la solidité de l’économie gaspésienne, selon le maire de Gaspé, Daniel Côté. «On sent qu’il y a une effervescence [...] ça fait des années qu’on travaille à mettre des bases solides pour attirer les investissements et des emplois. Maintenant qu’on est en plein emploi, il y a une grosse pression sur le marché, ça force les promoteurs à agir», note le maire.

Ce dernier note aussi qu’un nombre impressionnant de maisons s’est vendu au cours de l’année 2020. «Si on compare à il y a un an, on ne voit presque plus de pancartes à vendre. On sent vraiment l’engouement.» Cette hausse de l’attrait pour la péninsule est aussi mesurable sur le plan démographique, alors que la région rapporte un solde migratoire record.

Pénurie de logements toujours préoccupante

Considérée par tous les acteurs économiques locaux comme le plus grand frein au développement de la Gaspésie, la pénurie de logements qui frappe la péninsule n’est pas près de se résorber pour autant, met en garde le maire de Gaspé, Daniel Côté.

«On ne doit pas s’asseoir sur ces chiffres-là, aussi encourageants soient-ils. On est toujours en pénurie importante, particulièrement sur le marché locatif», explique-t-il, estimant «qu’entre 200 et 300 unités de logements locatifs devront être construites au cours des trois prochaines années pour résorber la pénurie.

«Présentement on a deux impasses qui nuisent au développement de nos milieux. On a de la difficulté à attirer les professionnels et les jeunes familles parce qu’on manque de service en ce qui a trait aux garderies et à l’immobilier», conclut le maire.

Simon Carmichael, Initiative de journalisme local, Le Soleil