Canada markets closed
  • S&P/TSX

    19,228.03
    -0.84 (-0.00%)
     
  • S&P 500

    4,128.80
    +31.63 (+0.77%)
     
  • DOW

    33,800.60
    +297.03 (+0.89%)
     
  • CAD/USD

    0.7983
    +0.0022 (+0.28%)
     
  • CRUDE OIL

    59.34
    -0.26 (-0.44%)
     
  • BTC-CAD

    75,549.18
    +2,155.48 (+2.94%)
     
  • CMC Crypto 200

    1,235.89
    +8.34 (+0.68%)
     
  • GOLD FUTURES

    1,744.10
    -14.10 (-0.80%)
     
  • RUSSELL 2000

    2,243.47
    +0.88 (+0.04%)
     
  • 10-Yr Bond

    1.6660
    +0.0340 (+2.08%)
     
  • NASDAQ

    13,900.19
    +70.88 (+0.51%)
     
  • VOLATILITY

    16.69
    -0.26 (-1.53%)
     
  • FTSE

    6,915.75
    -26.47 (-0.38%)
     
  • NIKKEI 225

    29,768.06
    +59.08 (+0.20%)
     
  • CAD/EUR

    0.6704
    +0.0027 (+0.40%)
     

Discussion entre filles avec Sarah-Maude Beauschene

·3 min read

Sarah-Maude Beauschene est autrice et actrice. Elle entreprend tous ses projets avec audace, sans gêne et sans tabous. À travers ses œuvres, elle aborde des sujets qui touchent principalement les femmes, comme la sexualité, l’amour, l’amitié, le corps. Nous avons discuté avec elle de ce qui l’anime dans son écriture et de son implication pour les jeunes.

« Ça part d’une envie de créer quelque chose que j’aurais aimé avoir quand j’étais plus jeune. J’aborde des sujets qui me tiennent à cœur et dont j’aurais aimé parler plus tôt dans ma vie. »

Que ce soit dans son balado Entre filles, dans ses séries L’Académie et Fourchettes ou dans ses romans, Sarah-Maude croit que ces sujets féminins doivent être plus présents dans les médias. « Je m’intéresse à tout ce qui a trait à la femme, au corps, à la santé mentale, par exemple. Ce sont des sujets auxquels je me sens outillée pour en parler et donner des conseils. »

Dans son balado, Sarah-Maude reçoit des invitées, comme des personnalités publiques, des expertes ou simplement des femmes qu’elle trouve inspirantes. Ensemble, elles discutent de plaisir sexuel au féminin, de l’identité, de la rivalité entre femmes, etc. Elles ouvrent ainsi un espace de discussion qui peut s’adresser autant aux plus jeunes qu’aux plus vieux. « Quand j’étais ado, on ne parlait pas de menstruations ouvertement et sans tabous. Je me dis que si je commence à en parler, les jeunes vont voir que c’est un sujet comme les autres et que c’est important de l’aborder. »

Par exemple, dans un épisode du balado, elle tente de « dédramatiser » l’avortement. « Dans le sens qu’on veut que les filles arrêtent de se taper sur la tête et de se culpabiliser par rapport à ça. C’est déjà une responsabilité immense, si on doit ajouter de la culpabilité en plus, on n’y arrivera pas. » À aborder de tels sujets, Sarah-Maude sent un soulagement dans la communauté féminine. Il y a enfin un espace où ces sujets peuvent être abordés et où des questions peuvent être posées. « C’est écouter des discussions entre des vraies femmes, qui abordent de vrais sujets. Ça parait que ça fait du bien d’en parler. »

Elle reçoit d’ailleurs beaucoup de messages de personnes qui se reconnaissent dans ce qu’elle fait. « Parfois, je pensais que j’étais la seule personne au monde à avoir vécu ça, mais une personne sur deux m’écrivait pour me dire qu’ils avaient été dans la même situation. » Le fait de partager ses expériences a été tout aussi salvateur pour elle que pour les autres.

Elle souhaite inspirer les jeunes à assumer ce qu’ils sont : parfaitement imparfaits. « C’est vraiment cliché, mais j’aimerais qu’ils comprennent qu’ils vont briller en étant eux-mêmes. Chaque défaut, chaque qualité, est unique et tu peux faire de l’art avec ça. Moi j’ai utilisé ce qui me définissait, mon hypersensibilité et mon anxiété, que je croyais être des défauts, mais finalement c’est ce qui fait que je peux vivre de ma plume aujourd’hui. »

Pour Sarah-Maude, un modèle est une personne qui sait s’aimer elle-même, et qui aide les autres à faire pareil. « Ce sont des femmes qui travaillent à assumer qui elles sont, sans demi-mesure et qui, en plus, sont des modèles elles-mêmes. Toutes celles que j’ai reçues dans mon balado sont des femmes que j’admire. Elles travaillent tous les jours à s’aimer elle-même et enseignent les autres à le faire. C’est quand même fabuleux comme vie. »

Le balado Entre filles est disponible sur l’application Ohdio de Radio-Canada et 3 nouveaux épisodes seront dévoilés ce printemps.

La série Fourchettes peut être visionnée sur ici.tou.tv et L’Académie est disponible sur sur Club illico.

Marie-Catherine Goudreau, Initiative de journalisme local, Journal Accès