Canada markets close in 4 hours 49 minutes
  • S&P/TSX

    18,097.41
    -28.31 (-0.16%)
     
  • S&P 500

    3,752.56
    -15.91 (-0.42%)
     
  • DOW

    30,914.52
    -9.62 (-0.03%)
     
  • CAD/USD

    0.7887
    -0.0011 (-0.14%)
     
  • CRUDE OIL

    65.66
    +1.83 (+2.87%)
     
  • BTC-CAD

    60,689.75
    -2,126.30 (-3.38%)
     
  • CMC Crypto 200

    954.73
    +11.56 (+1.23%)
     
  • GOLD FUTURES

    1,693.70
    -7.00 (-0.41%)
     
  • RUSSELL 2000

    2,126.55
    -20.37 (-0.95%)
     
  • 10-Yr Bond

    1.5770
    +0.0270 (+1.74%)
     
  • NASDAQ

    12,511.02
    -212.45 (-1.67%)
     
  • VOLATILITY

    28.14
    -0.43 (-1.51%)
     
  • FTSE

    6,670.07
    +19.19 (+0.29%)
     
  • NIKKEI 225

    28,864.32
    -65.78 (-0.23%)
     
  • CAD/EUR

    0.6616
    +0.0024 (+0.36%)
     

Boréal Loppet : la participation favorisée par le mode virtuel

·2 min read

Près de 300 personnes ont participé à la 17e édition du Boréal Loppet qui se tenait les 20 et 21 février. Le mode virtuel mis en place en raison de la pandémie a favorisé la participation de compétiteurs de partout au Québec et d’ailleurs.

Pour s’inscrire au populaire événement hivernal de Forestville, les skieurs, coureurs, raquetteurs et cyclistes (fatbike) devaient se photographier ou se filmer en train de réaliser leur activité et ensuite, partager leur photo ou vidéo sur la page Facebook du Boréal Loppet.

Quelque 150 tuques à l’effigie de la compétition étaient remises aux premiers inscrits.

« Dès le samedi matin, nous avons dû augmenter le nombre de tuques à remettre aux premiers participants puisque le maximum était déjà atteint, affirme le président du Boréal Loppet, Éric Maltais. On a donc rajouté 50 tuques supplémentaires. »

Évidemment, les Forestvillois ont démontré encore une fois l’intérêt qu’ils portent à leur compétition hivernale. Le web a aussi permis la participation de sportifs de « Québec à Fermont en passant par le Saguenay-Lac-Saint-Jean et la rive sud ».

« Notre compétiteur habitant le plus loin est celui d’Edmonton qui avait déjà pris part à notre événement il y a quelques années », ajoute M. Maltais.

Les organisateurs sont plus que satisfaits de cette 17e édition. En plus de la « bonne participation », les conditions météorologiques étaient parfaites, selon le président.

« Depuis que nous avons repoussé les dates de l’événement, nous avons du beau temps. C’est la 5e année consécutive que la température est de notre côté », soutient-il.

Malgré le changement de la formule de la compétition de ski pour s’adapter à la crise sanitaire, les commanditaires habituels, soit Boralex et Desjardins, ont encouragé l’événement sportif forestvillois.

« Ils ont été présents quand même et l’argent qui n’aura pas été utilisé cette année demeure dans nos coffres pour les prochaines éditions », reconnaît M. Maltais.

D’ailleurs, l’an prochain, il n’est pas impossible que le parcours de 100 kilomètres refasse surface, selon Éric Maltais. « Dave Delaunay et moi on a fait 50 km de ski par jour pour le Boréal Loppet cette année. J’aimerais vraiment ramener la distance de 100 km pour la 18e édition. »

Très impliqués pour l’événement, les jeunes de la polyvalente des Rivières de Forestville ont également mis la main à la pâte en 2021, mais de façon différente. Habituellement, ils participent comme bénévoles dans le déroulement de l’événement.

« Cette année, j’ai demandé aux finissants d’accompagner les participants avec les réseaux sociaux. Ils ont aidé plusieurs personnes à mettre leur photo ou vidéo en ligne afin que leur inscription soit admissible », dévoile le président.

Johannie Gaudreault, Initiative de journalisme local, Journal Haute-Côte-Nord